Etude sur Tsahal – 1 – Préambule contre la souillure

0

Nombreux sont les peuples aveuglés par leurs préjugés nationaux et qui sont incapables de voir les autres nations objectivement. De tels préjugés semblent inévitables et dépassent toute mesure humaine. Mais pour les israéliens, la nationalité s’apprend et est un facteur spécifique qui se distingue radicalement des sentiments nationaux des autres peuples. De la conscience du droit aux représentations religieuses jusqu’à l’attitude envers la vie émotionnelle, les conditions qui ont fondé et élevé Tsahal constitueraient pour d’autres nations un défi insurmontable.

En vérité, il faut déjà être un doux rêveur pour penser pouvoir vivre désarmé dans notre monde, mais avec les tyrannies et les bandits qui entourent l’Etat hébreu, ce serait le comble du manque d’instinct et un engagement vers une tentative de suicide national que de céder à une lubie utopique de désarmement.

Sans vouloir offenser les nations alentours, leurs gesticulations théâtrales ne les ont mené qu’à détaler en abandonnant leurs chaussures sur le champ de bataille et ce, à dix contre un. Pour ce qui est d’être raisonnable, la résistance palestinienne, usant des méthodes de Daech, nous montre que les führers locaux qui s’enivrent d’eux-mêmes parlent haut à la place d’Allah … qui ne semble pas désirer un nouvel exode juif.

Il parait totalement exclu de pouvoir raisonner des gens soutenus par des communistes, eux-mêmes forts disposés par nature à répandre la guerre autour d’eux. Dans ces conditions il est simple de comprendre que plus Israël se défend, mieux cela vaut pour la paix.

Les « porteurs de civilisation » qu’ils soient nazis, communistes, islamistes qui veulent guérir le monde en lui donnant leur propre maladie, ne s’essaieront jamais à être raisonnable et il est totalement exclu pour Israël et pour nous-mêmes, d’accorder crédit à la propagande – par ailleurs un ridicule cinéma d’attardés mentaux – de la résistance palestinienne, résistance à l’intelligence qui n’a pas « enfermé ses fous » en temps utile et préfère les vénérer.

Les représentants palestiniens veulent-ils une patrie ou veulent-ils Israël ? Ils veulent Israël. Et touchent une pension sous forme d’aide internationale, dont le peuple palestinien perçoit les miettes. Au nom d’une mission supérieure nécessitant l’usage de procédés démoniaques. Sans derrière soi le moindre vestige d’une nation palestinienne qui est une idée nouvelle, que nous en contestons pas, mais dont nous contestons qu’elle soit science ou se soit jamais trouvé dans le langage mythologique d’Allah.

Certainement nombreux sont ceux qui font preuve envers les palestiniens de sentimentalité, mais celle-ci est totalement déplacée alors que nous avons nous de la sympathie pour les palestiniens, mais avec minutie, cette sympathie n’allant que vers les cœurs compréhensifs qui ont une vision d’avenir, pas pour ceux qui se rendent coupables de poignarder dans le dos femmes et enfants, symbolique édifiante, mission supérieure à l’odeur plus que douteuse dont la dogmatique évolution est une dégringolade vers les enfers qui ne sera pas la nôtre… ni celle d’Israël.

(—)

Exode 4 : 8

« S’ils ne te croient pas, dit l’Eternel, et n’écoutent pas la voix du premier signe, ils croiront à la voix du dernier signe. » 

(—)

LIRE LA SUITE

Partager cet article ?

A propos de l'auteur

Dominique BENIGUET

Commenter cet article

Question Sécurité * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.