Qui est Charlie ? d’Emmanuel Todd – Analyse, critique et parti pris

0

« Qui est Charlie ? sociologie d’une crise religieuse », n’est pas un ouvrage philosophique, dans la mesure où l’orientation actuelle de la philosophie est exclusivement affaire de mots, sans le moindre rapport avec une quelconque forme de vie.

Comptant parmi un des plus grand représentant de l’intelligence française, Emmanuel Todd aurait pu être mieux accueilli pour ce livre nécessaire et courageux qui s’appuie sur d’importants domaines (histoire de la religion, anthropologie, sociologie, politique…). Malheureusement pour Emmanuel Todd, ses contemporains représentant des branches du savoir et de la recherche s’estiment en toute chose en terrain connu et s’efforcent de combattre ceux disposant d’un horizon plus vaste ; c’est-à-dire s’efforcent de combattre ceux disposant d’un horizon tentant de prévenir panique et folie, tant dans le domaine politique, que dans le domaine religieux.

* * * * *

 Ce n’est pas qu’Emmanuel Todd ait « tout raison » et affaire à des primitifs, c’est bien autre chose encore : le primitif lui-même développe certaines techniques visant à faire accéder l’inconscient à la conscience et, si ces techniques atteignent un haut niveau de différenciation en Orient, il se trouve que les religions ont toujours entretenu, sous une forme ou une autre, la relation avec l’inconscient. Dans les grandes civilisations modernes la psychologie seule reprend ce problème en tant que tel. Non, en effet, Emmanuel Todd n’a pas affaire à des primitifs, mais sur les séries de réponses qui lui sont faites, une seule chose est sûre : certainement nous sommes tous des infirmes, certainement il nous manque à tous un organe de réception des informations, car il semble que nous ne comprenons rien.

C’est certainement pour cela que lorsque nous disons non à l’Europe, nous votons mal, et ce sera oui tout de même. C’est certainement pour cela que Laurent Fabius – et quelques autres – ont soutenu les forces qui ont fini par engendrer l’Etat Islamique, contre le régime syrien. C’est certainement pour cela qu’il n’y avait pas trois policiers intelligemment placés dans les locaux de Charlie Hebdo, menacés depuis fort longtemps, et qui auraient probablement été à même de stopper les frères Kouachi. C’est certainement pour cela encore qu’un taux de 10 % de chômeur et 9 millions de pauvres sont entretenus, par calcul, par intérêt, dans notre pays : c’est évidemment pour qu’aucune mécanique ne conduise des jeunes au terrorisme…

C’est ainsi … et ne serait-il pas plus humain, plus décent, plus adéquat de commencer par conseiller aux détracteurs d’Emmanuel Todd de s’exprimer à son sujet de façon moins absolue ? Ceux qui se trompent, en meutes, ont-ils plus droit à l’expression que ceux, isolés, dont les conceptions sont différentes ? Et d’ailleurs pour quoi faire s’adresse-t-on encore à nous, vulgaire populace, pauvres gens, puisque nous sommes pourvus de si peu d’entendement ?!

Non pas que nous remettons en cause notre fonctionnement démocratique et républicain : l’expérience de démocratie et de république n’est pas la cause de nos problèmes ; la cause de nos problèmes est le fait que l’interprétation de ce que nous recevons dans l’expérience se veut ROYALEMENT ABSOLU … et est donc à revoir.

Nom d’une pipe – bordel ! –  le but d’une démocratie républicaine est-il, oui ou merde, pour les différentes composantes de la république de chercher les chemins qui mènent à une vie commune ?! Et – nom de dieu ! – pourquoi en sommes-nous encore à le rappeler ?!

Il est vrai que quel que soit l’accueil qu’aurait pu avoir Emmanuel Todd pour ce livre, il a – lui aussi – à vérifier avoir bien tout saisi.

Ainsi lorsqu’il déclare « flash totalitaire » (1) le fait que des enfants aient été auditionnés par la police, il semble oublier qu’on peut couper le réel à la tige pour un faire un joli bouquet en oubliant les racines du problème. Qu’une famille – musulmane, pas martienne – suivie par l’Aide Sociale à l’Enfance ait pu mobiliser les médias autour d’elle-même, en profitant de l’occasion pour exposer ses délires et/ou revendications  sans que l’autre partie (les éducateurs et inspecteurs de l’ASE, tout de même !) puisse se défendre – liés eux à leur secret professionnel (2) – pour faire du sensationnel, n’est pas l’occasion pour les sites musulmans d’expliquer le fonctionnement de la protection de l’enfance à ses ouailles. Bien au contraire : c’est l’opportunité de hurler à l’islamophobie. Sans jamais rappeler que lorsqu’une famille a un suivi par l’ASE, c’est que les problèmes éducatifs sont sérieux, pouvant aller jusqu’aux mauvais traitements physiques et/ou psychologiques des enfants alors confiés à l’ASE, POUR LEUR PROTECTION. Mieux vaut en effet hurler à l’islamophobie et céder à de petits arrangements avec la vérité. Au nom d’Allah ? On nous permettra de juger négativement cette propagande (3).

Mais il y a bien longtemps que Mohammed, son Coran, place tout en-dessous de lui. Les musulmans n’affirment t-ils pas « reconnaître » Jésus, oui mais sans sa croix, composante fondamentale de l’identité chrétienne ? Si ce n’est pas du blasphème et de la caricature, cela y ressemble tout de même beaucoup, pourvu qu’on y réfléchisse.

En réalité il y a déjà bien longtemps que les sources essentielles de la vie de l’homme sont polluées : Mohammed, pour un motif futile, fit massacrer les juifs de Yathrib (4) et il est bien vrai que les premiers chrétiens n’imaginaient pas l’inquisition.

Non décidément la diversité des êtres, la compréhension qu’ils requièrent TOUS ne fonctionne pas.

La foi est en effet la chose la plus subjective qui soit ; le Mouvement Vers Rien 01-rien.org ne croit absolument pas que le christianisme, l’islam, soient les seules et plus hautes manifestations de la vérité : le bouddhisme, le taoïsme, contiennent au moins tout autant de vérité que les autres religions et, si querelle il y a et que l’on souhaite la vider, il n’y a comme possibilité que la guerre de religion et par la foi zéro possibilité de discussion réelle (ce qui a été démontré par l’histoire) …

… décidément les irrégularités du plan divin de la création vis-à-vis de toute chose ne font pas de nous des créatures aussi tolérantes que le créateur (5).

Au contraire ce qui caractérise la science est l’absence d’a priori, le fait que toute connaissance scientifique est sujette à discussion (et nombreux sont ceux qui ne se privent pas de critiquer les statistiques de Todd) mais que les croyants aient la vérité éternelle fait naturellement des autres de pauvres idiots, naturellement dans leur tort !

Cependant comme personne ne peut servir deux maîtres à la fois et que nous sommes sur une ancienne terre chrétienne, le français moyen ne peut qu’accepter que la religion qui se tient au-dessus de tout conflit.

Or, Les Frères Kouachi – qui ont une autre opinion que les opinions musulmanes courantes – sont donc dans un schisme.

Ce schisme a-t-il été désavoué de façon claire et nette par les musulmans de France ?

Y  a-t-il réfutation point par point de leurs opinions ?

NON.

Et dans ces conditions sur quelle base de vérité commune ramener le groupe musulman dans le travail d’un vivre ensemble républicain ?                          

 

Et c’est également pour ces raisons que le christianisme n’existe presque plus au point qu’Emmanuel Todd parle de catholiques zombies : quand on a la vérité éternelle on ne cherche pas ; chercher la vérité, c’est pour la science, qui n’a pas l’impression de la posséder.

Et que penser de ceux qui, passant leur temps à souligner leurs qualités, ne déplorent même pas leur misérable incapacité à établir la paix ?

Quant aux prescriptions légales de la république, telles qu’elles sont, elles pourraient en elles-mêmes déjà apporter bien des améliorations à notre société mais ne sont pas appliquées. Le mal ne cesse donc de se renouveler.

Mais peut être Todd n’est-il pas aussi conscient que nous des invisibles holocaustes de l’humanité qui sont la tendance générale, précisément parce que l’anéantissement est un but inconscient de l’inconscient actuel alors que la population s’accroît.

Détruire le pouvoir de concentration des individus par le bruit, l’alcool, les tranquilizers, les ondes, la pollution de l’air et de l’eau, autant de moyen d’amoindrir l’humanité sans que cela se remarque. Il va pourtant sans dire que les masses, peu encouragées à l’attention, à la profondeur, en utilisant des machines qui réfléchissent à leur place, ne sont pas encouragées à la conscience morale.

Il fallait être Charlie le 11 janvier ?!

Le Mouvement Vers Rien 01-rien.org lui constate que chacun dénonce à l’envie l’attitude des journalistes quand ceux-ci n’obéissent pas à ses attentes particulières (6) mais aussi et surtout se demande en cœur avec Emmanuel Todd

 Pourquoi ne descendons-nous pas dans la rue par millions quand trois enfants sont mitraillés à la sortie de l’école ?

Pourquoi ne fallait-il pas être l’école Ozar Hatorah de Toulouse ? 

Cette question est beaucoup plus préoccupante que le phénomène Charlie car là, les autorités ne décidèrent pas d’une manifestation de masse, n’instrumentalisèrent pas l’évènement « pour tenter d’échapper à leur impopularité » pour citer Emmanuel Todd.

C’est comme d’habitude : on fera croire lutter contre l’antisémitisme en faisant savoir que Dieudonné – vendeur d’ananas de son état – a un contrôle fiscal sur le dos en remontant jusqu’à 2005. Enorme quand Dieudonné a fait le gros de sa fortune entre 1995 et 2005 de nous faire croire que l’on souhaite l’empêcher de nuire, en ne tapant pas au portefeuille ! Mais en faisant semblant… certains « milieux », il est vrai, le savent bien : il ne faut pas toucher au « grisbi ». Et nous n’avons aucune raison d’une vision optimiste des choses vu les casseroles aux fesses de nos politiciens.

 Et pourtant pour ces trois enfants assassinés, le Mouvement Vers Rien 01-rien.org a un parti pris – car nous prenons parti – c’est qu’un seul enfant tué à la sortie d’une école aurait dû nous jeter par millions dans les rues. Ce n’est pas la moindre qualité de ce livre que de nous le faire remarquer.

* * * * *

« Dans des périodes de bouleversements et de changements sociaux, les peuples appellent de leurs vœux un chef capable de les guider vers une transformation de leur attitude intérieure ou, extérieurement, vers une réorganisation sociale. Or, ces deux buts sont opposés. »

Marie Louise von Franz – Ame et archétypes – La conciliation des opposés psychiques.

 

“Je cherche, je n’affirme pas, je ne détermine rien ici ni ne dicte, je conjecture, je m’efforce, je compare, je tente, j’interroge. »

Christian Knorr von Rosenroth

 

 

(1) L’islam et le christianisme sont deux religions aussi intolérantes l’une que l’autre, se disputant le droit d’affirmer de façon TOTALITAIRE que leur maison est la seule véritable. Et ce n’est pas un Flash.

(2) Sur des plateaux TV on a déjà vu des familles se plaindre de refus d’adoption et si le particulier peut dire n’importe quoi, les instructeurs des dossiers ne peuvent révéler les contenus … révélateurs.

(3)  Et si ça se trouve dans cet ASE, des musulmans…. 

(4)  Tribus musulmanes et juives de Yathrib

(5) Inexactitude et violence des religions – vidéo

(6) Politique, information, propagande et … illusions sur soi-même – vidéo

Partager cet article ?

A propos de l'auteur

Dominique BENIGUET

Commenter cet article

Question Sécurité * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.