De la sympathie pour Israël à une dernière bonne question.

0

Ce que les juifs font sur leur terre d’origine, sur leur sol archétypique nous intéresse au plus haut point et c’est à juste titre que les journalistes français parlent concrètement de « l’Etat hébreu » plus que de « l’Etat des juifs »…

Si 2016 a été sur 01-rien.org l’année d’Israël cause de la sympathie, cela s’est fait avec des proportions qui sont les nôtres … sans rien céder à l’optimum voulu par les pro ou anti israélien sur ce qu’est une juste proportion : cette attitude ne pouvait que nous rapprocher de l’idée de juste proportion.

Par ailleurs vouloir forcer la main à la libre expression mène à l’échec : n’y a-t-il pas au proche orient une situation d’échec flagrante ? Aux belligérants de trouver la juste proportion : nous l’avons bien fait, nous, sans nous fâcher avec qui ce soit et sans mâcher nos mots pour autant. Alors – et nous nous adressons ici aux radicaux – plutôt que de partir à la chasse aux feujs d’un côté et la chasse aux muzz de l’autre, partez donc à la chasse à la juste proportion : nous n’avons même pas à vous dire comment, pour peu que chacun ait réellement un cerveau.

Reste que personne n’a de prise sur les circonstances particulières qui ont amené les uns et les autres là où ils en sont. Et que chacun voudrait forcer la main aux circonstances, ce qui ne mène pas non plus dans la bonne direction.

2017 ne sera pas l’année spéciale de quoi que ce soit : les illustres invités que sont respectivement « la cause noire » et « Israël » ont été des expériences intéressantes et nous reviendrons sur ces sujets… toujours en partant du principe que ceux qui ne se comprennent pas eux-mêmes ne risquent pas d’apporter leur concours à la réalisation de quelque idéal que ce soit. Cela suffit pourtant à beaucoup pour défendre une cause et rien n’est plus facile que d’arriver bon dernier après des milliers d’années d’évolution de textes « alambiqués » en tentant de rafler la mise de la torah au nouveau testament – et de leurs pouvoirs respectifs – par un syncrétisme appelé coran, pour une oumma qu’il serait islamophobe de refuser, lors que la bible est le socle de notre civilisation.

On pourrait bien accuser d’ici peu les français de souiller chez eux un lieu saint de l’islam – ou quoi que ce soit d’autre de musulman : nous pourrions même insulter le prophète dans des illustrations comiques ! (ce que sans aucun doute l’Unesco est en mesure de nous confirmer) – avant d’entendre déclarer que l’accès au paradis dépend de notre destruction  (si nous ne l’entendons pas déjà assez bien) … et pour finir on pourrait bien accuser les français « d’occuper » leur sol archétypique.

La situation serait périlleuse… et qui à part Israël aurait de la sympathie pour nous ? Et plus encore pour nous tous ?

Ce serait une erreur de croire qu’Israël seul a besoin de sympathie : nous aussi nous avons besoin de sympathie, si ce n’est d’assistance.

(—)

(—)

Partager cet article ?

A propos de l'auteur

Dominique BENIGUET

Commenter cet article

Question Sécurité *