Une de Charlie Hebdo : le diable au corps ou la réponse à l’immoralité des moralisateurs

0

Ce qui est pénible, par définition, cause un tourment et ce qui cause un tourment a une certaine importance… comment se fait-il que l’humour de Charlie Hebdo soit pénible à des musulmans et à une certaine gauche dogmatique que nous qualifions ici de « Mao » ?

L’homme n’est que trop porté à se proclamer irréel : où cela existe-t-il « une religion de paix et de tolérance » ?! Nulle part. Et c’est à bon droit que l’on se moque des slogans abrutissants, a-brutir voulant dire rendre les gens des brutes.

Les musulmans sont impuissants contre la vague islamiste – voir « La France Djihadiste » d’Alexandre Mendel – et ce n’est pas en proclamant « islamophobe » de dénoncer cette impuissance – par l’humour ! – que les choses vont s’améliorer. L’humour possède une certaine puissance libératrice et vouloir supplanter cette puissance ne peut que favoriser cette impuissance de l’islam à faire face au réel.

De surcroit il n’y a là qu’aveu négatif : tout ce qui est « complexe » en islam doit être recouvert … ce qui est « complexe » étant aussi ce qui est maladie, les musulmans et leurs alliés dogmatiques veulent-ils se garder le privilège de contracter les maladies qui leur paraissent importantes ?

Effectivement « l’affaire de ce dessin » est importante : ce dessin trouble et chasse le sommeil que voudrait imposer trop haut le slogan. Pour sûr ce dessin entrave ceux pour qui l’intervention de la conscience est une infection, puisqu’il est aussi un poteau indicateur révélant une appréhension superstitieuse des faits généraux de la part de l’islam. Si des musulmans ne peuvent surmonter ce dessin, nous n’en sommes pas étonnés : ils ne le surmontent pas plus qu’ils ne surmontent la vague islamiste, mais pour le dessin en question, par contre, voici des musulmans  capables « à  ce sujet »  de prendre une décision résolue ; « à ce sujet » comme « pas pour l’autre ».

Nous sommes nous résolus à  nous affirmer, sans l’aide de musulmans et sans l’aide de leurs supplétifs « maoïstes », en raison de leur immoralité.

Ce dessin vous choque !? Il est choquant que des gens dont ne résonne pas la mobilisation contre les attentats s’affirment choqués par ce dessin !

Il y a controverse, il y a provocation !? C’est incompatible avec ce qui se manifeste de l’islam que de faire preuve d’indignation sur ce point précis de la couverture de Charlie Hebdo : tout cela ne vise qu’à  nous priver de toute liberté face aux complexes immaîtrisés d’un islam qui se voudrait intouchable… comme le sont certains complexes !

Il n’y a rien à discuter, ni d’un point de vue thérapeutique, ni d’un point de vue philosophique, ni d’un point de vue moral : nous l’affirmons religieusement c’est-à-dire très scrupuleusement : c’est l’islam qui a le diable au corps, pas Charlie Hebdo.

 

Partager cet article ?

A propos de l'auteur

Dominique BENIGUET

Commenter cet article

Question Sécurité *